Le cabinet est inscrit dans la rubrique "pratique réputée" du classement "Droit pénal des Affaires" 2020 de Décideurs Magazine.

 

- Affaire T. :

 

Nous avons déposé une plainte auprès de M. le procureur de la République de Nanterre pour la filiale d'une importante société industrielle française, du chef d'escroquerie en bande organisée pour des faits commis en France, au Royaume-Uni et au Nigeria.

 

- Affaire dite du Médiator I :

 

Le CABINET FORGUES AVOCATS a assisté du 23 septembre 2019 au 2 juillet 2020 de nombreuses parties civiles devant la 31ème chambre correctionnelle du TGI de Paris dans le procès, du chef notamment de tromperie aggravée, intenté à différents prévenus pour la commercialisation de la molécule du Médiator. Le délibéré sera rendu le 29 mars 2021.

 

- Affaire M. :

 

Nous assistons un figure du milieu associatif sourd et malentendant dans le cadre d'une diffamation à son encontre sur les réseaux sociaux.

 

- Affaire F. c/ M. P. :

 

L’équipe défend un conducteur de travaux dans le cadre de poursuites pour homicide involontaire aux Sables d’Ollone.


Affaire L. c/ M. P. :

 

Le CABINET FORGUES AVOCATS défendra le 23 novembre 2020 le gérant d’un haras devant le Tribunal correctionnel de Melun dans le cadre de poursuites intentées sur citation directe par un ancien associé pour un prétendu abus de confiance.

 

- Affaire N. c/ M. P. :

 

Frédéric FORGUES a assisté le 4 septembre dernier devant la Chambre des appels correctionnels de la Cour d’appel de Versailles un professionnel de santé dans le cadre d’une prétendue escroquerie à l’assurance-maladie.

 

- Affaire L. c/ M. P. :

 

Frédéric FORGUES a défendu le 2 septembre 2020 un prévenu devant la 17ème chambre du TGI de Paris dans une affaire de prétendue diffamation en lien avec la négation, par la partie civile, du génocide arménien.

 

- Affaire B. c/ M. P. :

 

L’équipe assiste l'ancien président d'une société de sécurité dans sa mise en examen, par la Juridiction interrégionale de sécurité (JIRS) de Paris, des chefs de travail dissimulé, fraude fiscale et blanchiment en bande organisée.

 

- Affaire X c/ Y :

 

Frédéric FORGUES a déposé pour le compte d'une association de victimes trois plaintes avec constitution de partie civile à l'encontre de suspects dans le cadre du génocide rwandais de 1994.

 

- Affaire dite du Médiator II :

 

Le CABINET FORGUES AVOCATS assiste les parties civiles devant le pôle santé du Tribunal de grande instance de Paris dans l’instruction ouverte des chefs de blessures et homicides involontaires à l’encontre notamment des laboratoires Servier.